Normandie - Pointe du Hoc Ranger Memorial

Normandie – Pointe du Hoc Ranger Memorial

Suite de notre balade sur ces lieux chargés d’histoire.

Cet éperon rocheux menaçant – qui était considéré par les Allemands comme quasi impossible à prendre d’assaut depuis la plage de ses falaises abruptes – offre une vue imprenable aussi bien à l’ouest, sur la plage d’UTAH, que sur celle d’OMAHA à l’est. De la pointe, l’artillerie ennemie à longue portée pouvait faire feu sur l’une ou l’autre des plages.
Les Alliées estimèrent que ce lieu de défense stratégique était à prendre.

Cette tâche incomba à trois compagnies du 2ème bataillon de Rangers. Le Lieutenant Colone James E. Rulder commanda les 225 hommes du bataillon des Rangers. Leur mission fut de débarquer sur la plage, d’escalader les falaises abruptes avec un équipement spécialement conçu et détruire l’artillerie.

Malgré les bombardements rigoureux de la marine et de l’aviation alliées, l’ennemi resta sur ses positions et essaya désespérément de contrer les assaillants avec des grenades et des tirs d’armes légères. Grâce à leur courage exceptionnel et à leur équipement d’escalade, les Rangers purent prendre les falaises d’assaut.

Lorsqu’ils atteignirent le sommet, ils ne trouvèrent que des emplacements d’artillerie vides au milieu des cratères laissés par les bombardements qui précédèrent l’invasion. Les Rangers avançaient pas à pas à l’intérieur des terres lorsque deux d’entre eux débusquèrent une batterie de 155 mm bien camouflée et restant mystérieusement silencieuse – positionnée au sud de la Pointe. Les pelotons ennemis non loin d’eux, les deux hommes utilisèrent des grenades et détruisirent l’artillerie. A la fin de la journée, Rulder envoya un message au Vème de Corps disant « Pointe du Hoc localisée – missions accomplie – besoin munitions et renforts – beaucoup de pertes humaines ».

En raison des difficultés de navigation, l’assaut commença avec 4à minutes de retard et les renforts, persuadés que l’attaque avait échoué, débarquèrent à l’est de la plage d’OMAHA. Pendant deux jours, la petite force armée résista seule aux contre-attaques toujours plus agressives des ennemis. Lorsque les unités du Vème de Corps prirent la relève des Rangers, il ne restait plus que 90 hommes en mesure de combattre sur les 225 initialement engagés.

Le 11 janvier 1979, ce champ de bataille de 13 hectares a été cédé à perpétuité au gouvernement américain qui a confié la charge de son entretien à l’American Battle Monuments Commission (la commission des monuments de guerre américains).

Voilà ce que l’on peut lire à l’entrée du site de la pointe du Hoc.

Ajout : Avec cette vue on peut mieux se rendre compte des dégats et du site. : via Google Maps

260

26 comments on "Normandie – Pointe du Hoc Ranger Memorial"

  1. Salut Pierre. Cette photo est toute empreinte de sérénité, pourtant, ici, se sont déroulé de rudes combats.
    A bientôt !

  2. une bien belle vue que voici, beau rendu et le fait d’avoir cette légende et vue sur la carte rajoute la petite touche finale

  3. you have chosen a nice point of view!

  4. Un beau petit coin de Normandie !!

    :o)

  5. that surely is a wonderful scene you captured.. nice work.. 🙂

  6. Great scenery – love the horizon, and as geologist we appreciate that you have captured the strong layers in the rock formation! Nice work!!

  7. Pas une ride sur l’eau…un lac ou la mer ?

  8. La pointe extrême de la falaise est maintenant interdire à la visite.
    Jeune, j’ai pu y aller, mais avec l’érosion de la falaise c’est devenu trop dangereux.

  9. C’est la louisiane des américains 😉

  10. belle compo, avec de belles couleurs chaudes sur les rochers.

  11. Ich liebe die Normandie, vor allem auch die beindruckende Küste!

  12. Très joli ! Bonne journée.
    JP

  13. Merci à tous 🙂
    J’ai mis un lien en fin d’article vers une vue aérienne où l’on peut mieux se rendre compte de l’ampleur des dégâts et du site.

  14. @Claude : Et non, nous n’avons pas eu le temps de pousser jusque là et c’est bien dommage 🙁

  15. Tiens, nos blogs se croisent. Est-tu alle au Musee des Rangers a Grandcamp? C’est mon epouse qui a fait les traductions de leur histoire en Francais.

  16. Bon sang quel temps!!! jolie image…

  17. Remarquable ce cliché il donne une réalité avec un bond de 65 années en arrière même si l’érosion à produit son prélèvement de matière ..!
    Marco

  18. Joli reportage.
    En parlant de l’érosion de la falaise, j’y suis passé cet été, et la pointe, où se situe le monument commémoratif, n’est plus accessible au public.

  19. Super ton hommage une fois de plus… c’est bien de se souvenir et de rappeler aux jeunes générations, les sacrifices réalisés pour la Liberté.

  20. Stunning beauty in this place and shot too :)) BEAUTIFUL ! Such a great perspective :))

  21. L’endroit est vraiment impressionnant. Incroyable de savoir que des soldats sont arrivés par là?

  22. merci pour ce reportage très intéressant, encore une fois…

  23. Moins grandiose que le Raz, elle n’en est pas moins célèbre pour ces évènements historiques.

  24. Très bon reportage, une info de qualité. On apprend tous les jours.

    La qualité de la lumière rend cette photo superbe.

  25. Mon bon Phyll, si je puis me permettre, ce n’est pas un morceau de falaise détachée, mais la falaise elle même, qui a été érodée de part et d’autres par les éléments, à savoir la mer, le vent, la pluie, le gel, etc. Voila mon pote !

  26. merci Pierre pour cette page d’histoire !!!
    en plus, étonnant ce morceau de falaise détaché et au même niveau !!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *